L’ami retrouvé, de Fred Uhlman

l'ami retrouvéLa taille n’est certainement pas ce qui fait la grandeur d’un récit et le court roman de Fred Uhlman est là pour nous le rappeler. C’est en effet une vraie pépite que cet « ami retrouvé » qui se lit en une petite heure : un récit initiatique au dénouement bouleversant, servi par une belle écriture classique.

Le narrateur a seize ans et il étudie dans le lycée le plus renommé de Stuttgart. Jeune homme réservé, Hans Schwarz n’a pas de véritable ami, mais l’arrivé d’un nouveau va tout changer :

« Je puis me rappeler le jour et l’heure où, pour la première fois, mon regard se posa sur ce garçon qui allait devenir la source de mon plus grand bonheur et de mon plus grand désespoir ».

C’est le début d’une grande amitié, à la hauteur des exigences romantiques des deux adolescents. Mais Hans est le fils d’un médecin juif, tandis que Conrad descend d’une illustre famille protestante. Le récit débute en 1932, alors que le nazisme commence à se répandre en Allemagne, ce qui n’inquiète alors ni les parents de Hans, ni a fortiori celui-ci :

« … je savais que les Schwarz avaient vécu à Stuttgart depuis deux siècles au moins et peut-être depuis bien plus longtemps (…) Tout ce que je savais, c’est que c’était là ma patrie, mon foyer, sans commencement ni fin et qu’être juif n’avait fondamentalement pas plus d’importance qu’être né avec des cheveux bruns et non avec des cheveux roux. Nous étions Souabes avant toute chose, puis Allemands, puis Juifs. Quel autre sentiment pouvait être le mien ou celui de mon père ou celui du grand-père de mon père ? »

C’est au travers de cette amitié alors remise en question que le jeune Hans va comprendre ce qui fait de lui un Allemand différent. De même, l’atmosphère change au sein du lycée où Hans n’avait jamais été victime de la moindre intolérance. Heureusement, ses parents comprendront vite ce qui menace leur fils…

« L’ami retrouvé » est un récit en partie autobiographique que je vous conseille absolument. Il figurera parmi mes coups de cœur de l’année 2015 !

 

L’ami retrouvé, Fred Uhlman, traduit de l’anglais par Léo Lack, Folio n°1463, Paris, 1989, 122 p.

 

 

Publicités

11 réflexions sur “L’ami retrouvé, de Fred Uhlman

  1. Je confonds cette histoire avec « Inconnu à cette adresse » de Kressmann-Taylor. Les deux histoires se ressemblent et j’ai sans doute lu les deux. Ce sont deux petites perles pour comprendre s’il en est encore besoin que les Le Pen et toute leur clique devraient passer à la trappe et vite !

    J'aime

    • « Inconnu à cette adresse » fait partie des livres prêtés que je n’ai pas récupérés, mais dans mon souvenir, il s’agit aussi d’une amitié entre un allemand et un juif, tous deux d’âge mûr, dans les années trente, pendant la montée du nazisme. Il faudrait que je le relise maintenant, mais je crois que je préfère « L’ami retrouvé » qui, malgré tout ce qui s’est passé, reste plus positif du point de vue de l’amitié, sans vouloir dévoiler la fin… Mais ce sont en effet deux perles !

      Aimé par 1 personne

  2. je l’ai commencé ce matin !!! dans le cadre du challenge ABC sur Babelio. je voulais le lire depuis très longtemps mais besoin d’attendre le bon moment.
    j’ai lu il y a longtemps « Inconnu à cette adresse » qui m’avait beaucoup plu à l’époque, je ferai peut-être coup double car il est toujours dans ma bibliothèque

    J'aime

  3. j’ai adoré comme c’était prévisible… hier j’ai potassé sur une liste des livres sur ou autour du Nazisme que j’aimerais lire…. j’en ai lu pas mal mais il y en a encore beaucoup..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s