Du sang sur la Baltique, de Viveca Sten

du sang sur la BaltiqueUn an après les meurtres qui avaient troublé la vie paisible des habitants de Sandhamn, une nouvelle affaire secoue la petite île huppée de l’archipel de Stockholm : au départ d’une prestigieuse régate, le Tour de Gotland, l’un des concurrents est abattu à la barre de son magnifique voilier. Oscar Juliander, vice-président du Club nautique royal, et riche avocat, s’écroule sur le pont, victime d’un coup de feu tiré en même temps que le signal de départ de la course.

L’inspecteur Thomas Andreasson, qui se trouvait alors à bord d’un des bateaux de la police maritime, remarque aussitôt qu’il se passe quelque chose d’anormal et comprend très vite qu’il s’agit d’un meurtre. L’enquête ne s’annonce pas pour autant facile, puisqu’il apparaît très vite que le tir venait de loin, donc de l’un des innombrables bateaux qui étaient venus voir le lancement de la régate.

Nous retrouvons également Nora, l’amie d’enfance de Thomas, qui séjourne sur l’île avec sa famille pour l’été. Toujours éprouvée par la façon dont se sont terminés les événements de l’année dernière, -lorsqu’elle avait été sauvée in extremis, en manque d’insuline, séquestrée dans le phare- et indécise quant à ce qu’elle veut faire de la maison dont elle a hérité, Nora se trouve en conflit avec son mari qui souhaite vendre la maison au plus vite.

Pour oublier ses disputes fréquentes avec Henrik, Nora se jette dans cette nouvelle affaire et exploite ses talents de juriste bancaire pour aider Thomas dans son enquête et éplucher les comptes d’Oscar Juliander, la victime, qui n’était peut-être pas si honnête que son entourage le croyait. Mais le meurtre est-il lié à son travail et à ses importants revenus, qui n’expliquent toutefois pas l’achat d’un voilier tel que le sien, ou bien au club nautique dont il faisait partie et allait bientôt devenir le président ? L’affaire se complique quand un second assassinat a lieu…

Après « La reine de la Baltique », « Du sang sur la Baltique » est le deuxième roman policier que publie Viveca Sten. On retrouve surtout avec plaisir les deux héros, Thomas et Nora, dont l’amitié permet de surmonter les problèmes personnels. Cela dit, l’intrigue policière est assez simple. Le suspense est pourtant bien là, le livre se lit d’une traite, mais il n’a rien d’exceptionnel et je le qualifierai de « lecture plaisante » : parfait pour un long voyage ou sur la plage…

 

Du sang sur la Baltique, Viveca Sten, traduit du suédois par Rémi Cassaigne, Le livre de poche n° 33731, Paris, avril 2015, 426 p.

 

Livre lu dans le cadre du challenge nordique

norvege_729-358

Publicités

4 réflexions sur “Du sang sur la Baltique, de Viveca Sten

    • Oui, j’ai vu les deux premières saisons qui correspondent aux deux premiers romans. Mais j’ai préféré les livres (comme d’habitude). Pourtant les deux acteurs principaux m’ont plu, ils sont parfaits dans le rôle.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s