Le roi des ombres, Eve de Castro

Le roi des ombresVersailles évoque en général des sommets de magnificence. La beauté classique du château, le grandiose et pourtant tranquille ordonnancement des jardins et fontaines, dont la Cour du roi Louis XIV a fait son quotidien, ne sont que la face lumineuse d’une réalité qui puise dans les plus bas instincts de l’espèce humaine.

C’est ce Versailles monstrueux que nous découvrons par l’intermédiaire de deux jeunes gens dont le destin douloureux, mais pas implacable, constitue la trame de ce récit. Batiste Le Jongleur est fontainier à Versailles. Parti de rien, ce mauvais garçon qui ne pense qu’à séduire les filles utilise son intelligence pour gravir les échelons et devenir irremplaçable dans son domaine. Nine la Vienne est la toute jeune fille de l’étuvier du roi. Elle devient perruquière à Versailles auprès de Monsieur, frère du roi, mais elle ne rêve que de s’adonner à sa passion pour la médecine et la chirurgie. En attendant de pouvoir un jour entrer à la faculté, ce qui est refusé aux filles, elle perfectionne son savoir en utilisant onguents et remèdes de toutes sortes pour soigner les maux les plus divers.

La rencontre entre Batiste et Nine est inévitable, on l’aura compris, et leur histoire nous réserve bien des surprises. Eve de Castro nous emmène dans les coulisses du château de Versailles, au moment où un gigantesque chantier va transformer le petit relais de chasse de Louis XIII pour en faire le domaine que nous connaissons aujourd’hui. Versailles est le lieu de tous les excès, et le roman met en lumière les ombres, c’est-à-dire les plus humbles, dont font partie Batiste et Nine, toutes ces petites gens qui souffrent pour servir les Grands de France.

Si au début, l’on ne comprend pas qui est le narrateur, ni à qui il s’adresse, tout s’éclaire par la suite. Remarquablement bien construit, le récit d’Eve de Castro nous maintien en haleine jusqu’au bout. A recommander !

 

Le roi des ombres, Eve de Castro, Pocket N°15673, février 2014, 525 p.

 

Livre lu dans le cadre du Challenge Histoire

Challengehistoireessai1

Publicités

14 réflexions sur “Le roi des ombres, Eve de Castro

    • Oui très intéressant, d’autant qu’il adopte le point de vue d’un ouvrier et d’une employée modeste de Versailles. On en apprend aussi pas mal sur la médecine de l’époque. Mais il y a aussi une intrigue intéressante, du suspense…

      J'aime

    • Quelle chance, c’est une ville que j’aime beaucoup. J’y suis allée avec mon dernier fils en octobre dernier, pour le château qu’il avait vu seulement quand il était petit, et il a adoré (il aime l’histoire 🙂

      J'aime

  1. Pingback: Challenge Histoire : le récapitulatif | Falaise Lynnaenne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s