Lectures d’enfance : mes petites madeleines…

 

C’est en lisant il a peu un billet d’Ellettres, qui faisait référence aux romans d’Hector Malot, « Sans famille » et « En famille », que j’ai éprouvé une petite bouffée de nostalgie envers les lectures de mon enfance. Comme beaucoup de lecteurs, j’ai pleuré sur les aventures de Rémy, que j’avais pour ainsi dire oubliées.

En effet, quand mes enfants étaient petits, je n’ai jamais pensé à rechercher pour eux les romans d’Hector Malot. En revanche, « Oui-Oui », « Le club des cinq » et plusieurs autres de mes héros, sont devenus les leurs (tandis que leur Harry Potter devenait aussi mon héros! ).

Ainsi, je me suis rendue compte que parmi les lectures que j’ai tant aimées, il y en a beaucoup auxquelles je n’ai plus pensé pendant des … décennies ! Elles étaient enfouies sous des montagnes d’auteurs, de pays, de couleurs, de mots et de lettres. Et pourtant, un seul titre,  « Sans famille », a suffi pour que je revoie immédiatement la belle couverture bleu turquoise de l’exemplaire cartonné de que j’ai lu deux ou trois fois.

D’où l’idée de dresser la liste des romans de mon enfance, de revoir leur couverture d’origine, pour ceux qui ont été réédités par la suite, bref, de m’offrir quelques petites madeleines, particulièrement réconfortantes en ces temps moroses.  Cela vous donnera peut-être envie de vous prêter également à l’exercice…

 

On commence par le début, « Oui-oui », en bibliothèque rose, mon héros au CP : quelle joie de savoir lire !

 

oui-oui et la voiture jaune

 

Puis la Comtesse de Ségur avec « Les malheurs de Sophie »,  suivi des « Petites filles modèles » de « Jean qui pleure et Jean qui rit » et « Un bon petit diable ».

 

Les malheurs de Sophie

 

Et bien sûr, « Le club des cinq », dont j’ai dévoré plusieurs fois toute la série. Il est vrai qu’on avait le temps de lire alors ! Des livres que j’ai malheureusement vendus dans une brocante, à l’époque où il n’était pas encore question d’en simplifier l’écriture. Heureusement, j’ai pu les racheter dans la version originale pour mes enfants !

 

Le club des cinq en vacances

 

Pour continuer dans la même veine,  « Le clan des sept », de l’excellente et décidement incontournable Enid Blyton, qui a fait aimer la lecture à des générations entières d’enfants !

 

le clan des sept

 

Juste après, la bibliothèque verte, avec « Les six compagnons » de Jean-Jacques Bonzon, dans le quartier de la Croix-rousse à Lyon. Ah, le chien Kafi… Et comme j’aurais aimé être Mady, qui aidait les six compagnons dans leurs enquêtes !

 

Les six compagnons

.

Bien sûr, Hector Malot, celui dont je vous parlais au début de ce billet, « Sans famille » avec l’émouvant Rémy, recueilli par Vitalis.  Suivi par « En famille« , moins connu.

 

947415925

 

Ensuite, les beaux exemplaires de « La petite maison dans la prairie », de Laura Ingalls. Plusieurs tomes, dont je me suis régalée.

 

la petite maison dans la prairie

 

On continue avec l’adolescence : René Philippe et la série des « Sylvie », jeune mariée intrépide et pleine d’humour.

 

Sylvie rené philippe

 

Et pour continuer avec le suspense, les aventures de « Bob Morane » et de Bill Balantine, de Henri Vernes, qui plaisaient davantage aux garçons, mais l’Ombre jaune me faisait frémir…

 

L'ombre jjaune bob morane

 

N’oublions pas la très romantique « Barynia » de Henri Troyat : la série « La lumière des justes » qui se passait en Russie, à la fin du XIXème siècle, après le coup d’état des décembristes, à l’origine sans aucun doute de mon amour pour la littérature russe et pour tout ce qui a trait à la Sibérie !

 

La barynia

Les dames de sibérie

La gloire des vaincus

 

Un roman qui se déroulait là où j’allais en vacances, en montagne. Les premiers sentiments amoureux, avec « La tue-Mouche » de Jean-Hugues Malineau.

la tue-mouche

 

Et pour terminer, en beauté, Daphné du Maurier avec « Rebecca », un grand souvenir de lecture !

 

Rebecca

 

Et vous, quelles étaient les lectures préférées de votre enfance ?

 

 

 

 

Publicités

27 réflexions sur “Lectures d’enfance : mes petites madeleines…

  1. Très beau billet ! Ma mère lisait le Club des cinq et le Clan des sept et elle m’avait donné tous ses livres d’enfance, ainsi que quelques Fantomette et l’indétrônable série des Alice détective, qui a réellement forgé mon goût pour la lecture.

    J'aime

    • Merci ! Fantomette et Alice, j’en ai lus quelques uns. J’aimais bien, mais ce n’étaient pas mes préférés. Tu as donc eu la chance d’avoir les versions originales. Pour la génération suivante, celle de mes enfants, c’est (entre autres, mais surtout) Harry Potter qui a forgé leur goût pour la lecture.

      Aimé par 1 personne

    • Je vois que nous avons toutes eu les mêmes lectures globalement, même si nous sommes d’âge différents. J’ai l’impression que cela change beaucoup plus vite maintenant. Mon fils aîné n’a pas eu les mêmes lectures que notre cadet, et ils n’ont que cinq ans d’écart!
      Quant aux classiques, je ne les ai pas évoqués, d’une part parce que j’ai commencé à les lire un peu plus tard, à l’entrée en seconde, et d’autre part, parce que je n’arrive plus trop à les situer. Il y en a beaucoup que j’ai relus plus tard aussi… Mais c’était aussi Zola, Flaubert, et puis Mauriac, Gide…

      J'aime

  2. On a eu les mêmes lectures d’enfance !!! (Sauf les 5 derniers). Qu’est-ce que j’ai adoré les tomes cartonnés des bibliothèques rose et verte, et leur odeur passée, rien que de les revoir et les sentir je suis transportée dans la bibliothèque de la maison de vacances de mes grands parents. J’ai aussi adoré et lu plusieurs fois « La petite maison dans la prairie », c’était une vraie passion. J’avais eu l’envie de faire le même genre de billet que toi, puis laissé tomber, peut-être vais-je m’y remettre 😉

    J'aime

    • Oui, n’hésite pas, cela fait du bien d’évoquer toutes ces lectures. On pourrait peut-être créer un tag sur le thème.
      Depuis que tu m’as fait repenser aux livres d’Hector Malot, j’ai fureté dans ma bibliothèque et dans les cartons de notre chambre de bonne… Je n’ai pas trouvé de grands trésors, mais ce fut l’occasion d’un agréable voyage dans le temps.
      La petite maison dans la prairie m’a aussi beaucoup fait rêver !

      J'aime

  3. on a toutes eu les mêmes lectures pendant l’enfance !!!
    j’ai lu et relu des centaines de fois les livres de la comtesse de Ségur et surtout « les Clubs des 5 » moins « Le clan des sept » puis « Heidi » et Hector Malot m’a aussi accompagnée (j’ai d’ailleurs envie de le relire depuis quelques temps) et après j’ai eu le coup de foudre pour Eugénie Grandet et 5e et ma grande histoire d’amour avec Balzac et le 19e siècle a commencé…
    et les contes bien-sûr…. 🙂

    J'aime

    • Bonjour Eve,
      En effet, j’ai oublié Heidi dans ma liste ! Je l’ai pourtant relu avec ma fille il y a une dizaine d’années. Quant aux contes, j’en ai finalement peu lus dans mon enfance, mais je me suis rattrapée après avec mes enfants ! Quant aux classiques, je ne les ai pas évoqués dans ce billet car c’était un peu plus tard, vers 14, 15 ans…

      Aimé par 1 personne

      • A la différence de toi, j’ai détesté « Eugénie Grandet, » que j’ai lu à l’école en 4ème. Quelques années après, j’ai découvert « La peau de chagrin » que j’ai adoré, et c’est ainsi que je me suis plongée dans Balzac que j’aime toujours beaucoup !

        J'aime

    • J’en ai lus quelques uns seulement, je ne sais plus pour quelle raison, sans doute parce que mon père en avait moins dans sa librairie, et puis je suis passée à autre chose. Alice était aussi une héroïne très appréciée !

      J'aime

  4. Comment ne pas ressentir un petit pincement au cœur en lisant ce billet.
    « Oui-Oui va à l’école » et « Les malheurs de Sophie », c’est avec eux que le grand voyage a commencé. (Après des décennies, j’ai encore le souvenir de mon désappointement pour le triste sort réservé par Sophie aux petits poissons.)
    Et quelle émotion en accompagnant Alice détective dans ses aventures!
    Mis à part « Les six compagnons » et « Bob Morane », je retrouve là mon enfance et mon adolescence.
    Merci pour ces souvenirs ravivés.

    J'aime

  5. Les livres de mon enfance : Poil de Carotte, Vingt mille lieux sous les mers, « Le Club des cinq », « Les petites filles modèles », La « chèvre de Monsieur Seguin », « Boucle d’or et les trois ours », « La petite princesse  » de Frances Hodgson Burnett, « Lisbeth au zoo » de Jaap Ter Haar, « Maroussia » de Pierre Jules Hetzel, « Tombée du ciel » de Henry Winterfeld… et pour finir « Isabelle et les géants ».
    Mon préféré fut « La petite marchande d’allumettes ».

    J'aime

    • Oui, pour moi aussi, La chèvre de Monsieur Seguin, Boucle d’Or et la petite marchande d’allumettes que j’ai redécouverts avec mes enfants. Je ne connais pas les autres, bien que « Maroussia » me dise quelque chose… je vais chercher un peu.

      J'aime

  6. Je découvre ton blog par le post sur les couvertures puis celui -ci, les madeleines de notre enfance. Beaucoup en commun, j’avais totalementt oublié les Sylvie! Merci! Je rajouterais pour ma part les Signes de Piste. Et cette autre collection arrivée sur le tard: la Bibliothèque Rouge..un peu plus adulte..
    Le lien entre tes 2 posts c’est les encarts illustrés pleine page en couleur dans ces collections. On lisait vite vite pour arriver à l’image magnifique ! Quelle émotion quand j’ai réouvert les oui-oui avec mes enfants: j’en connaissais les moindres dėtails par coeur;)
    Madeleine littėraire…

    J'aime

    • Oui, moi aussi ! Quelle joie de partager cela avec eux. Seul mon aîné a vraiment accroché au Club des cinq et les a presque tous lus. J’avais vendu tous mes exemplaires lors d’une brocante, à l’adolescence. Je ne pensais pas alors à mes futurs enfants ! Heureusement, j’ai pu les racheter dans la version d’origine, avant qu’elle ne soit simplifiée.
      Je me rappelle aussi de la magnifique illustration. Merci de partager ces beaux souvenirs!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s