Rendez-vous à Positano, Goliarda Sapienza

Ecrit en 1984, « Appuntamento a Positano » est resté inédit en Italie jusqu’en 2015. Sa traduction française vient d’être publiée aux éditions le Tripode. Dans « Rendez-vous à Positano », Goliarda Sapienza fait revivre sous nos yeux un Positano d’avant la construction de la route, conscient de vivre ses dernières années de tranquillité. Seuls quelques initiés, intellectuels et artistes, italiens et étrangers, séjournaient alors en villégiature à Positano, ce magnifique village étagé de la côte amalfitaine.

L’auteure évoque « la seule disette qui menace les riches, la faim d’amitié ». Et c’est précisément son amitié avec Erica qu’elle retrace dans ce récit en grande partie autobiographique qui se déroule dans les années cinquante et soixante. Goliarda travaillait dans le cinéma, lorsqu’elle rencontra Erica lors de vacances à Positano. Erica était une jeune héritière qui avait été confrontée à la dureté de la vie à la mort de ses parents. Leur amitié fut entière et solaire, malgré la différence d’âge entre les deux amies. Elle marqua fortement Goliarda qui avait déjà connu des problèmes psychologiques assez graves.

Outre les descriptions de la « Costiera » amalfitaine, Goliarda Sapienza parle du passé, de l’inévitable écoulement du temps et des changements que celui-ci induit en nous et qu’il provoque sur le monde. L’auteure se plaint du tourisme de masse naissant qui déjà, défigure Positano. L’atmosphère de l’époque est très bien rendue, et l’auteure parvient à faire naître les images de ce temps passé, de « l’argenté de la mer » ou des escaliers de Positano qui se transforment en autant de torrents lorsque l’orage s’abat sur le village.

Voilà une nouvelle occasion de faire connaissance avec cette intellectuelle qui est une auteure majeure de la littérature italienne contemporaine, mais qui n’a été malheureusement mise en avant que de façon posthume.

Rendez-vous à Positano, Goliarda Sapienza, traduit de l’italien par Nathalie Castagné, éditions Le Tripode,  avril 2017.
Livre lu dans le cadre du challenge Femmes de lettres chez George et du challenge Il viaggio chez Martine.
Publicités

12 réflexions sur “Rendez-vous à Positano, Goliarda Sapienza

  1. Je ne connais pas « Rendez-vous à Positano »; j’ai lu « L’arte della gioia » (L’art de la joie), tout à fait par hasard, car le nom de l’auteure m’intriguait, mais je ne m’en suis pas repentie.
    Goliarda Sapienza est une femme hors du commun (comme l’était sa famille), suffisamment « dérangeante » pour que presque toute son œuvre ne soit publiée qu’après sa mort. Depuis, les lecteurs se sont rattrapés.

    (J’aurais aimé participer au Challenge Leggere in italiano. Est-ce possible? Que dois-je faire?)

    J'aime

    • Bonjour Lilia, je n’ai pas encore lu « L’arte della gioia » mais j’en ai entendu beaucoup de bien. Il sera au programme quand j’aurai un peu de temps !
      En ce qui concerne le challenge Leggere in italiano, il suffit de déposer le lien vers ton billet sur mon blog (Le livre d’après ou Pages italiennes, dans les commentaires), et je le reprends dans le challenge. Tu peux aussi t’inscrire au groupe facebook « Le mois italien/il viaggio » (https://www.facebook.com/groups/ilviaggioitalien/?ref=bookmarks) animé par Martine et tu verras passer de temps en temps des lectures communes en VO. Nous sommes peu nombreux à lire en italien et ta participation est la bienvenue ! Tu peux aussi proposer des lectures communes en VO ( je suis toujours partante pour lire en italien!)

      J'aime

      • Il faut, en effet, prendre son temps pour lire et assimiler « L’arte della gioia », car c’est une œuvre « sconvolgente », qui bouscule l’ordre des choses.
        Je ne suis pas inscrite à FB: je suis plutôt réfractaire, mais c’est dommage car on est parfois coupé du monde 🙂
        J’aurais aimé participer à des lectures communes, mais c’est assez difficile de trouver, ici, des livres en italien et il est impensable de les faire venir par courrier.
        Et, dans la lignée FB, je n’éprouve aucun plaisir à lire les ebooks: j’aime les bons vieux livres en papier, mais il faudra bien que je me résigne … un jour, peut-être.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s