Jeu de massacre à Berlin, Elisabeth Herrmann

 

Voici le second volet des enquêtes du jeune avocat allemand, Joachim Vernau, dont nous avons fait la connaissance dans « Hier ou jamais », premier roman d’une série d’Elisabeth Herrmann qui n’avait pas encore été traduite en français.  Après avoir quitté le cabinet dans lequel il travaillait, Joachim s’est associé avec Marie-Luise, une avocate directe et efficace, mais les affaires marchent très mal. Joachim se voit donc contraint d’accepter un poste de professeur dans une école prestigieuse, pour donner des cours de plaidoiries à des élèves préparant le bac et se destinant à des études de droit.

Très vite, il s’aperçoit que Katharina Oettinger, la Sous-directrice du Lycée Herbert Breitenbach qui est une ancienne amie de Marie-Luise, lui cache plusieurs éléments essentiels sur le lycée, et notamment sur la classe dont Joachim a la charge. Une jeune fille, Clarissa, s’est en effet suicidée quelques temps auparavant et aucun élève ne souhaite en parler.

Prenant son rôle d’enseignant très à cœur, soucieux de ses élèves comme du respect du droit, Joachim mène l’enquête et découvre que ses élèves sont menacés et reçoivent des messages signés de la défunte Clarissa, envoyés du téléphone portable de celle-ci. Elisabeth Herrmann nous emmène cette fois dans le monde très spécial des jeux de rôle grandeur nature, mais elle multiplie les pistes : il y a aussi une école publique à la mauvaise réputation qui fait face au très chic Lycée Breitenbach…

On retrouve dans cet épisode le stagiaire Kevin, toujours… moins travailleur, et sa sympathique amie Kerstii, ainsi que le duo difficile à vivre pour Joachim que forme sa mère avec son amie Huthie, dans un polar efficace et bien écrit. Avec une mention spéciale pour le personnage principal Joachim Vernau, sa sincérité et son attachement à des valeurs fortes, dont on attend la suite des aventures, en espérant que son travail acharné sera payé de succès et qu’il finira aussi par trouver l’âme sœur…

 

Jeu de massacre à Berlin, Elisabeth Herrmann, traduit de l’allemand par Elsa Vonau, Slatkine et Cie, Genève, janvier 2018, 510 p.

 

 

Livre lu dans le cadre du challenge Polars et thrillers chez Sharon

 

Je remercie les éditions Slatkine et Cie de m’avoir fait découvrir le second tome de cette série.

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Jeu de massacre à Berlin, Elisabeth Herrmann

  1. Entre les deux, j’ai préféré « Hier ou jamais » car il y avait des références à l’histoire allemande, (notamment aux nounous qui se sont occupés des enfants des nazis pendant la guerre) qui m’ont davantage intéressée. De toute façon, il vaut mieux commencer par le premier pour faire connaissance avec les personnages.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s