Archive | avril 2018

La solitude du mammouth, Geneviève Damas.

 

Bérénice est atterrée : son mari Brice la quitte pour une étudiante de vingt-deux ans. Il respire le bonheur et ne se rend même pas compte de la détresse de sa femme. Bérénice se retrouve seule avec ses deux enfants, à ruminer son malheur, allant même jusqu’à demander à un ami albanais de trouver un mafieux qui pourrait donner une bonne leçon à son mari ; pas le tuer, non, mais l’amocher et lui faire une belle peur !

C’est une solution très différente que lui propose cet ami, quand il lui conseille de lire un ouvrage de Paul Watzlawick. Bérénice a vite fait de mettre en pratique les conseils du psychologue et cela fonctionne … à merveille !

En une cinquantaine de pages, Geneviève Damas nous offre une histoire de vengeance cruelle mais drôle et … tellement méritée. Une bonne leçon, qui certes n’est pas à reproduire car elle use de moyens illégaux, mais qui atteint son but, punir un malotru et dénoncer une injustice, celle des femmes qui ont tout donné à leur mari pour être lâchement abandonnées pour une plus jeune.

Ce monologue incisif a déjà été adapté au théâtre, joué par Geneviève Damas, qui est aussi comédienne.

 

La solitude du mammouth, Geneviève Damas, Lansman Editeur, collection « Théâtre à vif », juillet 2017, 46 P.

 

Lu dans le cadre du mois belge chez Anne et du challenge Objectif Pal chez Antigone.