Archives de tags | culture

La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis

La véritable vie amoureuse de mes amies...Max, la cinquantaine cultivée, est le dernier occupant de la Maison aux bons soins, qui fut un centre médical dans lequel on pouvait consulter des spécialistes, comme des thérapeutes moins traditionnels. Max y est encore psychologue et y vit seul toute l’année. Il y anime également, avec son ami Jean-François, cinéphile plus qu’averti, un ciné club qui insuffle un peu de vie à cette maison désormais bien silencieuse. Ainsi, chaque mercredi s’y retrouvent quelques habitués, et l’arrivée d’une nouvelle venue, Felisa, corse un peu les soirées et les conversations qui souvent en viennent à évoquer la vie amoureuse de l’un ou l’autre, les échecs bien sûr, mais aussi et surtout l’espoir.

Quand j’ai acheté ce livre en librairie, mon attention avait été retenue tout d’abord par le titre du roman, puis par la table des matières qui égrène les titres de ses 68 chapitres, ainsi que par la liste des films, livres et sites consacrés au cinéma que l’auteur nous propose à la fin du roman. J’avais déjà lu trois romans de Francis Dannemark, qui m’avaient tous plu.

Si les premières pages m’ont paru déroutantes, avec quelque chose d’indéfinissable qui au début me dérangeait, une certaine distance peut-être, au contraire peu à peu un rythme s’est installé, fondé sur une succession de chapitres courts, les mêmes moments de la semaine qui reviennent tour à tour, une météo capricieuse faite d’épisodes neigeux successifs … jusqu’à rendre ce roman très attachant. Il était devenu pour moi comme une petite musique rassurante, dont j’aurais aimé qu’elle déroule ses notes pour de longues soirées encore.

La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis est en effet un livre plein de charme, où l’évocation poétique de la météo capricieuse de Bruxelles réussit même à donner de la légèreté au temps qu’il fait en Belgique. On retiendra surtout de ce roman une atmosphère chaleureuse, une simplicité qui nous laisse entendre que le bonheur est peut-être niché dans les conversations, dans l’amitié, et dans la culture en ce qu’elle est un prétexte à partager avec les autres. Et une jolie histoire qui apporte finalement de bonnes nouvelles, avec le retour du soleil !

 

La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis, Francis Dannemark, Robert Laffont, 2012, 471 p.

 

7ème et avant-dernière lecture dans le cadre du mois belge d’Anne et Mina.

Logo Folon Redstar 38 gras blanc ombre orange 1 sans bord

 

Avril, le mois belge d’Anne et Mina

 

Logo Folon Redstar 38 gras blanc ombre orange 1 sans bord

 

Après une première édition en 2014, Anne et Mina nous proposent de faire d’avril un mois belge. En effet, si l’on excepte quelques grands noms comme Simenon, ou aujourd’hui Amélie Nothomb, la littérature belge est parfois méconnue parce que trop souvent considérée comme faisant partie des lettres françaises. Et pourtant, quelle richesse ! Le mois d’avril belge s’intéressera donc à tous les genres, romans, nouvelles contes, poésie, théâtre, ainsi que les écrits non-fictionnels : récits, essais, biographies, correspondance… sans oublier la bande dessinée, bien sûr.

 

Logo Khnopff Bocklin 40 ombre grise

 

Pour explorer les différentes facettes de la littérature belge, Anne et Mina nous ont concocté quelques rendez-vous qui ne sont pas obligatoires, mais qui pourront être l’occasion de discuter autour de lectures communes. Les voici :

 

Vendredi 3 : une nouvelle ou un recueil de nouvelles.

Mardi 7 : un classique, publié avant 1960 : proposition de LC, Marie Gevers

Vendredi 10 : un auteur flamand

Du lundi 13 au vendredi 17, semaine éditoriale, Esperluète éditions

Mardi 14 : un livre jeunesse, proposition de LC Eva Kavian

Vendredi 17 : une femme auteur

Mardi 21 : de la non-fiction

Vendredi 24 : une bande dessinée

Mardi 28 : un polar

Pour plus d’informations, je vous invite à vous rendre sur le Blog d’Anne, ou celui de Mina.

 

 

Pour ma part, je suis en plein dans mes lectures belges:

la route des coquelicots

 

autour de l'amour

 

si-tu-passes-la-riviere-de-genevieve-damas-996428347_ML

 

ève et autres nouvelles

 

comme des larmes sous la pluie

 

vie et mort d'un étang

 

age d'or de la BD belge

 

mais je ne sais pas si j’aurai le temps de tout chroniquer pour cause de vacances (comme toujours sans connexion) !

A bientôt chez Anne et Mina !